La Fantasy

Définition


Une définition de la fantasy s'imposait dans un site traitant de la fantasy, mais ce qui m'a poussé à en écrire une est un ami qui me demanda: "C'est quoi la différence entre la fantasy et la science-fiction ?". La définition (où plutôt les définitions) que je vais donner est articulée en deux parties: la définition classique de la fantasy, réductrice mais facilement applicable, puis une définition par les thèmes de la fantasy, moins réductrice. La troisième partie démontrera en quoi ces deux définitons peuvent se réunir comme se séparer.

I. Définition par le cadre:



Howard et Tolkien sont considérés comme les créateurs de la fantasy ( certains pourront me dire que William Morris, George Mc Donald, E.R. Eddison, avaient écrit des livres dans un style proche avant Howard et Tolkien, que les mythes scandinaves, celtiques, ainsi que les oeuvres d'Homères se collent parfaitement à notre fantasy moderne; mais je ne désire pas embrouiller le novice en fantasy, aussi pour ces derniers Tolkien et Howard sont les créateurs de la fantasy). La meilleure façon de décrire la fantasy serai donc de comparer l'oeuvre de Tolkien à celle d'Howard, quels sont points communs ?

- Le Monde où se situe l'action semble être inventé par l'auteur (je dis "semble" car les Terres-du-Milieu sont en fait notre Vieux-Monde plusieurs milliers d'années auparavant) => carte en annexes pour pouvoir se situer dans le Monde au fil de l'aventure
- Ce Monde est habité par des créatures imaginaires sorties de nos mythes (dragon) ou crées par l'auteur (hobbit)
- Les civilisations du Monde sont proche du niveau d'avancement technologique et du système social du Moyen-âge
- La magie fortement présente dans ces Monde
- Contrairement à la science-fiction il n'y a pas de raisons d'être scientifique à ce Monde, on vous demande de l'accepter tel qu'il est et c'est tout.


Voici le cadre classique d'un livre de fantasy. Cette définition est applicable pour une grande part des livres de fantasy et permet de différencier rapidement ce genre littéraire (ou autre) d'un autre (comme la science-fiction). Mais nous verrons que cette définition par le cadre, quoique très utile, est tout de même réductrice et vous risqué de passer à côté de livre de fantasy si vous ne considérez que le cadre de l'oeuvre.


II.Définition par le thème:



Squelette classique de la quête du héros qui va être la base d'une histoire fantasy:

gardien bénéfique*2--->HEROS*1===><---gardien hostiles*3   ==========>Quête*7
                                            |                                                ^
                                            |                                                |
                                        GUIDE*4                                         
                                            |                                                |        
                                   refus du HEROS*5---------->événement dramatique*6



*1: Appel de l'aventure pour le HEROS
*2: G.Bénéfiques tentent de dissuader le HEROS à partir
*3: G.Hostiles s'opposent au départ du HEROS
*4: GUIDE sage l'aide et lui révèle son destin
*5: Le HEROS refuse de partir
*6: Un événement dramatique le force à partir accomplir son destin
*7: Début de la Quête

Au début de l'oeuvre le héros est souvent un personnage d'apparence simple (paysan, villageois) et s'il est de ligné noble, c'est souvent un orphelin.
A la fin de la quête le Héros joue un rôle important dans son monde (le sauver des griffes du mal la plupart du temps)

Prenons deux oeuvres classique de fantasy et appliquons leurs le squelette:

"La Belgariade":
Garion s'ennuie dans sa ferme (*1) et rêve des histoires racontées par Sire Loup (*2->indirectement), mais tante Pol est toujours là pour l'empêcher de s'amuser et n'apprécie guère Vieux Loup Solitaire (*3->en apparence)
Garion surprend une conversation entre tante Pol et le Vieux loup Solitaire (*4->indirectement), ne refuse pas de partir. Brill est surpris dans la ferme avec de la monnaie angarak dans les poches, soupçonné d'être venu pour espionner (ou autre) Garion par tante Pol et Sire Loup (*6). Tante Pol, Sire loup, Garion et Durnik quitte la ferme (*7).

"Le Seigneur des Anneaux":
Frodo reçoit l'anneau de Bilbo (*1), les hobbits ont du mépris pour les hobbits désireux de voyager (*3), Gandalf rend visite à Frodo et le renseigne sur l'Anneau qu'il faut absolument détruire (*4). Sam entend la conversation et désir partir avec Frodo (*2). Pas de réel refus de partir pour Frodo. Frodo, Pippin et Sam quittent hobbittebourg. Première rencontre avec un cavalier noir (*6). Les trois hobbite se rendent compte du réel danger de la quête et reprennent le chemin (*7)

On remarque que pour les deux oeuvres il n'y a pas de réel refus de partir, sinon elles respectent bien le squelette classique.

III. Qu'est-ce qui fait réellement un texte de fantasy ?



Ce qui fait un texte de fantasy c'est la présence plus ou moins lointaine de ces deux définitions, prenons l'exemple de deux films:

"La Guerre des Etoiles":
"Il y a très longtemps dans une Galaxie très lointaine..." ça ne vous rappelle pas le célèbre "il était une fois..." ou "Dans un trou vivait un hobbit." ? Voilà c'est dit, c'est dans une galaxie lointaine que l'on ne risque pas de rencontrer (autre monde) et c'était il y a longtemps, bref ça a existé, ça existe peut-être encore et c'est comme ça ! Rien que dans cette phrase nous avons un élément important de la fantasy: "- On vous demande de l'accepter tel qu'il est."
Regardez le film entièrement maintenant, n'y a-t-il pas des épées, des créatures inconnues, des monde nouveaux sans liens apparent avec le notre ?
Et puis si vous regardez l'histoire vous remarquerez que le Héros est un homme d'apparence simple (Luke le paysan) qu'un guide vient le chercher (Obiwan) et qu'il a une quête à accomplir ou il sauvera son Monde du mal.
Tout les éléments sont donc là pour faire une oeuvre de fantasy. Pourquoi croit-on que c'est de la science-fiction? A cause de la définition simpliste qu'on a voulu donner a la S-F et à la Fantasy:"La science-fiction c'est les fusées, la fantasy c'est les dragons". Voici un excellent contre-exemple.

"Matrix":
Matrix est le parfait exemple du film de "Science-fiction(cyberpunk) Fantasy". En effet l'histoire de Neo l'Elu qui doit libérer l'humanité est purement de la fantasy, alors que l'histoire de la matrice crée par les robots à la suite d'une guerre contre les humains qui sont allés trop loin dans la recherche de l'IA est purement de la science-fiction.

Par ces deux films nous voyons que le cadre "Dragons-Magiciens-Chevaliers" peut-être supprimé (quoique les Jedi sont un peu des Chevaliers-Magiciens) et rester dans le domaine de la fantasy, mais attention il doit rester une part de fantastique dans l'oeuvre sinon nous tombons dans le roman d'aventure.

IV. Ouverture



Maintenant que vous en savez un peu plus sur la fantasy vous aurez certainement remarquez que les thèmes qui y sont développé sont très proche de ceux de la mythologie. Quand vous saurez que Tolkien à crée l'histoire des Terres-du-Milieu pour donner une mythologie à l'Angleterre, et quand vous aurez lu "l'Anneau de Tolkien" de David Day ( ou vous constaterez que la mythologie des Terres-du-Milieu est tellement dense qu'elle semble être la base de toutes les mythologie), il vous sembleras évident que la fantasy vient directement de la mythologie. Mais qu'elle est la différence entre la mythologie et la fantasy ? La façon d'écrire en relation avec le changement des moeurs ainsi que la crédulité du lectorat (et des écrivains) qui a varié entre les époques.

retour accueil